Famille Courtois, Versoix - meinbauer.ch
Vinaora Nivo Slider

 

courtois

Des lentilles cultivées près des frontières

Le paisible hameau de Sauverny sur la commune de Versoix n’offre pas beaucoup de possibilités pour faire des courses.  Heureusement, la famille Courtois y a ouvert un magasin de produits du terroir dans son exploitation. Et celui-ci offre un large choix en plus ! Pour proposer une telle variété de produits, la famille Courtois toute entière retrousse ses manches : Christophe et sa femme Sarah, leurs enfants Arnaud et Manon, mais aussi la sœur de Christophe, Corinne, et ses parents, Michel et Rosette.

L’ONU a proclamé 2014 Année internationale de l’agriculture familiale et à cette occasion, les Courtois tiendront un an durant une page Facebook sur leurs activités et leur vie. Ils représenteront les familles paysannes du canton de Genève. Vous pouvez visiter leur page sur www.facebook.com/famillecourtois et cliquer sur « J’aime » pour les soutenir ou y jeter un œil même sans compte Facebook.

 

 

 

Quelques chiffres

La Famille Courtois: Christophe et Sarah avec Arnaud et Manon

55 ha de surface agricole en zone de plaine
4.5 ha de forêt
Production dans le respect des prestations écologiques requises

Cultures :

  • 20 ha de blé
  • 12 ha de lentilles
  • 10 ha de colza
  • 4 ha de graines de trèfle
  • 4 ha de betteraves sucrières
  • 3.6 ha d’arboriculture
  • 0.5 ha de culture maraîchère

 

L’exploitation

IMG 9470

Les terres de la famille Courtois sont à cheval sur les cantons de Genève et Vaud et certaines se trouvent même en France ! Ici, près de la frontière avec l’Hexagone, la famille cultive des fruits et des légumes bien appétissants. Pas la peine de chercher d’animaux dans l’exploitation. « Nous nous sommes spécialisés dans la culture des fruits et des légumes. L’infrastructure ne nous permet pas d’accueillir des animaux », nous explique Christophe, qui représente la quatrième génération à diriger l’exploitation. Il a pris la suite de son père Michel en 2011. Cependant, les terres ne lui appartiennent pas encore. Il est à la tête de l’exploitation, mais il a conclu un bail à ferme avec son père. D'ailleurs Michel n’a pas encore tout à fait passé le flambeau quand il s’agit de prendre des décisions. « Je surveille de près ce que fait mon fils », nous dit-il en riant.
Particularités : la famille cultive aussi des terres en France voisine, des terres qui sont dans la famille depuis l’arrière-grand-père. « Se sont des parcelles par tradition », explique Christophe.
« Nous vendons pratiquement tous nos légumes et nos fruits directement sur l’exploitation », nous dit Christophe. Le domaine est notamment spécialisée dans la culture des lentilles. Manor, d'autres producteurs, certains restaurants et beaucoup de petites épiceries à travers la suisse entière les lui achètent. Christophe vend ses céréales, ses betteraves à sucre et ses graines de trèfle par le bais des coopératives agricoles. Pour offrir un large assortiment dans leur magasin, les Courtois travaillent avec près de 50 producteurs de toute la Suisse Romande et même une partie en Suisse Allemande et au Tessin

Pour entretenir ce succès familiale, Christophe a quelques projets en réserve. Il souhaite par exemple garder toute la chaîne de création de mise en valeur de la production des lentilles sur son exploitation. Il planifie pour ce faire de construire une installation de triage. A l’heure actuelle, cette opération est effectuée par un prestataire externe. De plus, il souhaite étendre son marché à la Suisse alémanique. Pour rendre le magasin de l’exploitation plus attrayant, il a déjà repéré un nouvel emplacement. « Nous allons déplacer le magasin de l’autre côté de la rue », nous explique Christophe. Les Courtois aiment innover, c’est sûr ! « Nous ne voulons pas nous agrandir, mais plutôt mieux cibler les besoins du marché », ajoute-t-il. Cela passe notamment par la distillation d’eau-de-vie à façon, une nouvelle prestation sur le domaine.

 

La famille

963020 1391269807776530 1510961709 nSarah, la femme de Christophe, ne peut actuellement pas travailler sur l’exploitation pour des raisons de santé. Elle s’occupe des enfants : Arnaud, trois ans et Manon, cinq ans. Son temps libre, Sarah l’occupe aussi avec des enfants : elle fait partie de l'association des parents d'élèves des écoles de Versoix. Bien que l’exploitation n’appartienne pas encore à Christophe, il en assume déjà la responsabilité. « En 2015, mon père me passera définitivement le flambeau », nous explique-t-il. Il n’a pas peur des responsabilités, comme le montrent ses nombreux engagements. Il est ainsi membre des sapeurs-pompiers locaux et aussi en charge de l’organisation d’une fête de la bière, dont c’est la huitième édition cette année. « Des brasseurs de toute la suisse viennent nous présenter leur bière lors de cette fête et nous la font déguster », nous explique le genevois. Une partie du bénéfice des cette manifestation est reversé à une association qui vient en aide aux enfants. De plus Christophe est membre du PLR de Versoix.
Son père Michel vit et travaille encore dans l’exploitation. Le beau-frère de Michel, qui habite en France voisine, vient lui aussi prêter main forte à l’heure de la récolte. « J’aime voir la famille travailler ensemble, comme on l’a toujours fait », nous confie Michel.

Rosette, la femme de Michel, est originaire de l’Emmental dans le canton Berne et s’occupe surtout du magasin. « J’aime le contact humain », explique-t-elle. Elle est aidée par Fabienne et Yolande, toutes deux employées à temps partiel. « Avec Corinne, ma fille, elles préparent les produits destinés au magasin et s'occupent des commandes et de la vente », nous dit Rosette.

 

Images

 

Contact

Christophe et Sarah Courtois
Route de la Branvaude 11
1290 Versoix
www.fermecourtois.ch

 

end faq

 

 

Das Projekt «Mein Bauer. Meine Bäuerin.» wird unterstützt von:

raiffeisen           coop

 

Zuckerrüben2Getreide

Replacing Emoji...

Famille Courtois en facebook