Famille Ganguillet, Cormoret - meinbauer.ch
Vinaora Nivo Slider

ganguillet

Bienvenue chez les Ganguillet, famille paysanne à Cormoret

Cormoret est une commune du vallon de Saint-Imier, bordé au nord par les crêtes de la Montagne du Droit et le massif du Chasseral au sud. Les habitants sont en très grande majorité francophones ici : la famille Ganguillet n’y fait pas exception. Raphaël, sa partenaire Melanie et leur fille Margaux, ainsi que les parents de Raphaël, Jean-Jacques et Josiane, produisent ici du lait et élèvent des juments poulinières Franches-Montagnes.

L’ONU a proclamé 2014 Année internationale de l’agriculture familiale : à cette occasion, les Ganguillet tiendront un an durant une page Facebook sur leurs activités et leur vie, en tant que représentants des familles agricoles du Jura bernois. Vous pouvez les retrouver sur www.facebook.com/familleganguillet en cliquant sur « J’aime » ou en jetant un œil même sans avoir un compte Facebook.

 

Quelques chiffres

La Famille Ganguillet: Raphaël et Mélanie avec Margaux

65 ha de surface agricole en zones de montagne 1 et 2
Production dans le respect des prestations écologiques requises et des directives IP-Suisse

Animaux :

  • 35 vaches laitières
  • 10 juments
  • 5 poulains
  • 5-10 colonies d’abeilles

Cultures :

  • 25 ha de pâturages d’été
  • 30 ha de prés
  • 2,5 ha de maïs



L'exploitation

IMG 9709« Chez nous, dans les hauts pâturages du Jura bernois, il fait souvent plus froid qu’ailleurs malgré leur altitude somme toute modeste », explique Raphaël. En effet, Cormoret se trouve dans une région très venteuse, ce qui explique sans doute la fraîcheur du climat. Il n’est donc pas étonnant de trouver d’innombrables éoliennes au Mont-Crosin, où Raphaël possède quelques pâturages. « Hélas, il n’y en a aucune sur mes terres, car je pourrais en retirer quelque chose », lance-t-il en riant. Ses vaches laitières Holstein sont en train de brouter ici. Leur lait est livré à la fromagerie de St-Imier pour la fabrication des célèbres fromages que sont la Tête de Moine et le Gruyère.

Mais que serait une exploitation du Jura sans chevaux ? A mi-chemin entre le Mont-Crosin et Cormoret s’étendent de vastes pâturages où nous rencontrons les poulains et les juments des Ganguillet. « L’élevage de chevaux est une passion partagée par toute la famille. Cela me fait particulièrement plaisir », explique Raphaël. En raison du bas niveau du prix du lait, la famille Ganguillet envisage plusieurs options pour rester compétitive sur le marché. Elle mise par exemple sur un développement de la production laitière et compte acquérir quelques pâturages de plus.

Outre des vaches et des chevaux, la famille élève aussi quelques colonies d’abeilles et produit du miel pour des connaissances et sa propre consommation.

 

 

La famille

IMG 9593Même Jean-Jacques, le père de Raphaël, n’est pas en mesure de dire depuis combien de temps les Ganguillet sont agriculteurs à Cormoret. « Nous sommes ici depuis d’innombrables générations », dit-il en riant. Les enfants de Jean-Jacques et Josiane vivent tous à Cormoret, à moins de 50 mètres de la maison des parents. « Encore aujourd'hui, ce qui me fait plaisir, c'est quand toute la famille se retrouve autour d'une table pour partager un repas », ajoute-t-il.

Jean-Jacques et Raphaël travaillent tous deux à 100 % comme agriculteurs dans leur exploitation. Les autres membres de la famille donnent un coup de main quand il y en a besoin. Que ce soit son frère Damien, qui est menuisier de formation, ou sa sœur Fabienne, qui travaille comme infirmière. Toute la famille tire à la même corde.

A ses heures perdues, le robuste agriculteur joue au hockey sur glace. Et même durant son temps libre, il a affaire à des chevaux. En effet, Raphaël attèle souvent ses chevaux pour une escapade à travers les hauts plateaux du Jura. A son retour, il se rend au local des pompiers. Il est membre des sapeurs-pompiers du village et contribue ainsi à la sécurité de sa commune.

Son épouse travaille comme infirmière à 80 % à St-Imier, à quelques kilomètres de chez eux. « Ce qu'il y a de plus agréable dans une famille paysanne, ce sont la souplesse et le fait qu'un des deux parents peut toujours être présent pour l’enfant », déclare Mélanie. Quand elle donne un coup de main dans l’exploitation, elle préfère s’occuper des chevaux et des petits animaux.

Josiane, la mère de Raphaël, aime la tranquillité et adore la nature. Pour elle, le bonheur est de vivre à Cormoret et à la ferme..

 

Images

 

Contact

Raphaël et Mélanie Ganguillet
Vielle route 41
2612 Cormoret

 

end faq

 

 

Das Projekt «Mein Bauer. Meine Bäuerin.» wird unterstützt von:

raiffeisen           coop

 

swissmilkFreiberger

Replacing Emoji...

Famille Ganguillet en facebook