Famille Gerber, Hauterive - meinbauer.ch
Vinaora Nivo Slider

gerber

Du vin du littoral neuchâtelois

En bas, le soleil brille sur le lac, en haut, le vignoble égaye les coteaux. De toute évidence, il fait bon vivre à Hauterive au bord du lac de Neuchâtel, où la famille Gerber possède une exploitation viti-vinicole. Surtout quand un bon verre de vin est toujours le bienvenu : Alain et Florence, avec leurs enfants Samuel, Maxime, Justine et Mathilde, élaborent des crus de caractère sur leur domaine.

L’ONU a proclamé 2014 Année internationale de l’agriculture familiale : à cette occasion, les Gerber tiendront un an durant une page Facebook sur leurs activités et leur vie, en tant que représentants des familles agricoles du canton de Neuchâtel. Vous pouvez les retrouver sur www.facebook.com/famillegerber, en cliquant sur « J’aime » ou en jetant un œil même sans avoir un compte Facebook.

 

Quelques chiffres

La Famille: Alain et Florence avec Samuel, Maxime, Justine et Mathilde

8,4 ha de surface agricole en zone de plaine

Production dans le respect des prestations écologiques requises

Cultures :

  • 8,4 ha de vignes

 

L'exploitation

IMG 9791

Malgré sa proximité de Neuchâtel, Hauterive a conservé son charme rural. Le village compte deux vignerons, dont Alain Gerber qui produit entre 50 000 et 60 000 bouteilles selon les caprices de la météo et les vendanges. Il vinifie lui-même le raisin dans le sous-sol de la maison, puis le vin est stocké à la cave, dans des cuves pouvant contenir jusqu’à 7’000 litres.

Il faut parcourir quelques kilomètres pour découvrir les 8,4 ha de vignes d’Alain Gerber : les parcelles sont dispersées entre Colombier et La Neuveville. Un employé lui prête main-forte pour réaliser tous les travaux. « Si j'avais davantage de terres, je devrais sans doute engager plus de monde », affirme le vigneron. En revanche, il pourrait utiliser ses équipements à pleine capacité. Alain Gerber peut compter sur le soutien de sa famille, de personnes habitant à proximité et d’une famille polonaise pour  les vendanges. A la fin du travail, les vendangeurs se retrouvent pour le verre de l’amitié dans la cave du domaine, où les Gerber organisent aussi des dégustations.

Les Gerber se sont installés à Hauterive il y a longtemps. C’est ici que le grand-père d’Alain s’est lancé dans la viticulture en 1941et l’encavage en 1953. Le père d’Alain a repris l’exploitation et l’a ensuite transmise à Alain, il y a quinze ans. Alain ne sait pas encore si l’un de ses enfants marchera dans ses traces un jour. « Les enfants aiment le raisin, mais le travail qu’il implique les enthousiasme moins », ajoute-t-il en riant. C’est pourquoi Alain leur a dégoté un travail en plein air bien particulier : passer la tondeuse !

 

 

La famille

IMG 9865Alain se consacre corps et âme à la vigne et au vin. « Le vin est une passion que je partage avec le plus grand plaisir », souligne-t-il avec enthousiasme. Il cherche toujours à améliorer ses vins et sait porter un regard très critique sur son propre travail. En tant que président de la Fédération neuchâteloise des vignerons, Alain s’engage également pour ses collègues vignerons et ainsi pour l’ensemble du vignoble neuchâtelois. Lorsqu’il met sa passion de côté un instant, il œuvre comme  député au Grand Conseil neuchâtelois et s’occupe du développement de la région.

Florence partage la passion d'Alain pour le vin, mais elle ne veut pas s'immiscer dans son travail. « Après tout, c’est bien avec Alain que je me suis mariée et non pas avec ses vignes », conclut Florence dans un grand rire. Dans tous les cas, elle n’a pas beaucoup de temps, car elle travaille à 70 % en tant qu’infirmière dans un home pour personnes âgées à Neuchâtel. Depuis que les enfants ont l’âge d’aller à l’école, elle se consacre à nouveau davantage à son travail.

Samuel, le fils aîné, a déjà terminé sa scolarité obligatoire. Il fait à présent un apprentissage de mécanicien sur automobiles. Quant à Maxime, le frère cadet, il sillonne souvent les routes de la région avec son père pour livrer du vin. « Je l’accompagne depuis tout petit et j'aime toujours ce travail », révèle Maxime, aujourd'hui âgé de 15 ans. Ses sœurs, Justine et Mathilde, apprécient surtout d’avoir un père très présent. « C’est ce qu’il y a de plus beau dans une famille paysanne », confirment-elles à l’unisson.

 

Images

 

Contact

Florence et Alain Gerber
Impasse Alphonse-Albert 8
2068 Hauterive
032 753 2 753

www.gerber-vins.ch

 

end faq

 

 

Das Projekt «Mein Bauer. Meine Bäuerin.» wird unterstützt von:

raiffeisen           coop

 

Weinbauernverband

Replacing Emoji...

Famille Gerber en facebook